mardi 29 juillet 2014

Duo 4 - Gay love

Le comédien et chanteur John Barrowman nous livre ici sa version, de concert avec Daniel Boys, d'une chanson culte de la comédie musicale "Chess" de Bjorn Ulvaeus et Benny Andersson,
 "I know him so well".

Cet air, originellement interprété par deux femmes qui se disputent le même homme, prend ainsi une autre dimension, très gay friendly.



samedi 26 juillet 2014

Bart Hess


Artiste et designer hollandais, Bart Hess est né le 2 janvier 1984.

Il a fait ses études à Design Academy de Eindhoven dans une section qui permet aux élèves d'anticiper les tendances de la mode et de l'art.




Reconnu internationalement, il collabore avec des stars mondiales, comme Lady Gaga, Lucy MacRae et Iris Van Erpen.



Mixant les techniques et les artifices, les oeuvres de Bart Hess ne permettent généralement pas au spectateur de discerner la réalité du trucage.

Ephémère 


Stabilise motion


Grow on you


Pins and needles


Shaved




mercredi 23 juillet 2014

Anne Rachel Aboyoyo Aboyoyo


Anne Rachel Aboyoyo Aboyoyo est camerounaise.
Licenciée ès lettres modernes françaises, elle a publié un recueil de poèmes en 2011, "Senteurs du Crépuscule".

Ses poèmes qui prennent racine dans la profondeur de la décadence sont de longs thèmes élégiaques qui baignent dans un lyrisme romantique dont le but est la suggestion d’émotion.

Face à face

Je marchais sur la route de mon âme
Je marchais vers le flot de mes peines
Je marchais sur le chemin de ma douleur,
A la rencontre de mon être.
Dans la brume du matin
Lorsque s’ouvrait la gerbe de maïs
Et que tombait la rosée
A l’aube de la pleine matinée
Lorsque se formait la boule rose
A l’endroit où ciel et terre semblent se toucher
Au réveil des pies féeriques
Quand s’élevaient les voix des chrétiens vers les cieux
Et que raisonnait l’angélus dans les chapelles
Lorsque s’ouvraient les pétales des fleurs
Et que les gerçait le vent
Lorsque mon corps sortait de l’engourdissement nocturne
Et que ma marmite bouillante s’accouplait avec mon esprit moribond
Le pas léger et les gestes fébriles
Je marchais vers le flot de mes peines
A la rencontre de mon être.
A un détour du chemin je le croisai
Il me tint par la main et me conta :
Je suis la coque roulante l’épais brouillard
Qui voile l’entrée de ton être
Je suis la folle avoine du champ qu’a cultivée ta mère
Je suis la joie furtive
Le sourire amère
Les sombres matinées de pleurs
De terreur
D’erreur
De malheur
Les pâles couchers de soleil de soupirs
De durs souvenirs
De brumeux avenirs
De vains repentirs
Les douloureux levers de soleil d’inquiétude
De lassitude
De quémande de mansuétude
A Celui qui promet les béatitudes…
Je suis le mort qui fait sa propre veillée.
Je suis le gris-gris à la force anéantie
Je suis la rame à la puissance affaiblie
Je suis la mine boudeuse
Les envies dédaigneuses
La morsure venimeuse
Je suis la nuit houleuse de baisers
La femme que nul homme ne peut caser.
Je suis le roc séculaire
Je suis sans force musculaire
Je suis les mânes des ancêtres réincarnés
Je suis les yeux de l’au-delà et même leur nez
Je suis une hors-la loi
Je suis une sans foi
Un séide de l’absolu
J’ai grossi les coups de bâton.
Je suis parfois aussi vulgaire qu’une putain
Mais serviable comme un bon samaritain…

Et maintenant,
Je ronge de songe ma vie d’éponge
Je danse la danse des sens en transe
Je marche sur les marches de l’arche des patriarches
Je mange les anges des âges sages
Et je danse la danse des sens en transe.
Et mon être me disait :
J’aligne les roulis de mes lits avant le midi de ma vie
J’anime mes nuits des cris venant des nids de hiboux
Je décime les cimes de la gloire de cygnes sans soucis
Et j’aligne les roulis de mes lits avant le midi de ma vie
J’assiste à la maison des gazons
Je dors sur la toison des boissons
J’ovationne les matrones qui désillusionnent
Et j’assiste à la moisson des gazons
Et j’attends patiemment le jour de mon déferrement.

dimanche 20 juillet 2014

Lunettes Noires

En 1988 sort un 45 tours single d'une certaine LNA.

Il s'agit de la soeur de la chanteuse Lio, Héléna Noguerra, par ailleurs comédienne reconnue.

"Lunettes noires" est une composition de Jacques Duvall et Jay Alanski, deux des auteurs de prédilection de Lio.

Ajustons nos bésicles pour profiter du clip, mis en scène avec leur talent inimitable, par Pierre et Gilles :


jeudi 17 juillet 2014

Cékiladam -15 : Reine d'un jour


La République d'Equateur est un pays de machos.
En 1997, le Monde entier en a eu la preuve.


Née à Cuenca, le 5 décembre 1956, Rosalia Arteaga Serrano de Fernandez de Cordova en a fait l'amère expérience.

Ministre du Président conservateur Sixto Duran Ballen de 1992 à 1996, elle fonde un petit parti et s'allie avec le progressiste Abdalla Bucaram, du Parti Roldosiste pour l'élection présidentielle.

Elue comme Vice Présidente, elle prête serment le 10 août 1996.

Le fantasque Bucaram est bientôt en butte au Congrès et le 9 février 1997, il est destitué et s'enfuit de Quito la capitale.

Arguant de sa fonction de Vice Présidente, Rosalia prête serment comme chef de l'Etat.
Mais c'est compter sans le Président du Congrès, Fabian Alarcon qui lorgne sur la fonction suprême depuis plusieurs années et voit enfin sa chance.
Fort du soutient des députés, il prête serment à son tour, et ayant reçu l'appui de l'armée, il contraint Rosalia à démissionner.

Certes, la Constitution n'était pas précise quant au rôle du Vice Président et Alarcon en a profité.
De concert avec les forces armées, il fut décidé que désormais, en cas de vacance de la Présidence, le VP assurerait l'intérim en attendant que le Congrès élise un remplaçant.
Mais tout porte à croire qu'il en aurait été autrement s'il s'était agit d'un homme, comme ce fut le cas en 1978.

Après son échec aux élections de 1998, Rosalia Arteaga est devenue Secrétaire Générale de l'Organisation de Coopération du Traité de l'Amazonie.

lundi 14 juillet 2014

Pavel Petel

Cet ukrainien, né en 1980, est journaliste de formation et a exercé le métier de styliste de mode avant de devenir une icone de la nuit moscovite.

Adulé des gays mais aussi des filles de tous âges à travers la Russie coincée de Poutine, Pavel a imaginé un  numéro de DJ nu et affole les clients des boîtes de nuit branchées de la capitale russe avec son show.

Doté d'un corps de body builder imberbe, il aime se travestir en dépit de sa barbe noire très fournie et entretient l'ambiguïté quant à sa sexualité (popularité oblige !).

DJ, danseur, modèle et show-man exhibitionniste, voici, tel qu'en lui même, Pavel Petel :











Quelques photos plus corsées, pas pour tous les yeux...






Deux extraits de son spectacle, avec ses gogo danseuses :



vendredi 11 juillet 2014

Pall Oskar

Paul Oscar, de son vrai nom Pall Oskar Hjalmtysson est né le 16 mars 1970 à Reykjavyk, en Islande.

Enfant très doué - il chante dans des choeurs et écrit des contes pour enfants - il enregistre son premier disque à l'âge de 7 ans.
A 12 ans, il décroche le rôle titre de la comédie musicale Rubber Tarzan, inspirée d'un livre pour la jeunesse très populaire en Islande.

A partir de 18 ans , il se produit sur les différentes scènes du pays, dans des choeurs, des groupes ou en solo, en drag queen !

DJ réputé en Scandinavie, il publie plusieurs albums en islandais puis en anglais.
Quelques cd de reprises de standards anglo-saxons parsèment sa carrière ainsi que des spectacles avec Monika Abendroth, harpiste internationale, où il interprète des tubes islandais ou des titres de variété internationale traduites et réorchestrées pour la harpe.

Il a représenté son pays au Concours Eurovision en 1997.

Homosexuel assumé et militant pour les droits de la communauté gay, on peut le croiser souvent à Paris qu'il apprécie beaucoup.

J'ai eu le plaisir de le rencontrer et de l'écouter en 1999, au Dépôt, où il a chanté 5 titres et dédicacé son dernier album. Garçon charmant et accessible, très sympathique.

Allt Fyrir àstina


Megi það byrja með mér


Sama Hvar Þú Ert



Ást við fyrstu sýn



Þú komst við hjartað í mér


mardi 8 juillet 2014

Hal Roach


Producteur, Réalisateur, scénariste, Hal (Harry Eugene) Roach, né le 14 janvier 1892 à New York et mort à Los Angeles le 2 novembre 1992, fut un pionnier du cinéma américain.

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a sut faire preuve d'un flair peu commun.

Son premier poulain au début des années 20 fut Harold Lloyd (1893-1971) dont voici un des meilleurs moments :


Quand ils se séparent tout en restant bons amis, il produit ce comique atypique, Harry Langdon (1884-1944), comédien à la triste figure mais aux mésaventures hilarantes :


Le succès ne sera pas au rendez-vous, mais tout change quand Hal Roach croise la route de deux artistes hors normes, Stan Laurel (1890-1965) et Oliver Hardy (1892-1957).

D'abord entièrement aux manettes pour leurs premiers films, il saura leur laisser de plus en plus de liberté au fur et à mesure que la gloire du duo s'étendra.


Allez, un second, pour le plaisir et pour se replonger dans les Studios Hal Roach de Culver City.


Chapeau et merci, Mister Roach !


samedi 5 juillet 2014

Tom of Finland


Tom of Finland, c'est lui.
Enfin, c'était lui.
De son vrai nom Touko Laaksonen est né le 8 mai 1920 à Kaarina et mort le 7 novembre 1991 à Helsinki.

C'est en partant à 19 ans pour mener ses études dans la capitale finlandaise que Touko commença à réaliser des dessins homo érotiques, inspirés par les travailleurs locaux.

Ce n'est qu'au début des années 70 que ses oeuvres attirent l'attention de la communauté gay américaine.
En 1979, il fonde la société Tom of Finland, chargée de commercialiser ses dessins.

La question a été maintes fois posée de savoir si les personnages de Tom sont des manifestations de son obsession pour les grands gaillards hyper musclés et très bien pourvus ou si il faut y voir une sorte de critique du milieu gay et de ses archétypes.















mercredi 2 juillet 2014

Zizi, reine de Paris


Renée Marcelle Jeanmaire est née à Paris le 29 avril 1924.
Plus connue sous le pseudonyme de Zizi Jeanmaire, elle mena une carrière de danseuse, chanteuse, actrice et meneuse de revue.

D'abord danseuse classique à l'Opéra de Paris, elle rencontre le chorégraphe Roland Petit, quelle épouse au milieu des années 50.
C'est en 1954 qu'elle oriente sa carrière vers le music-hall.
Chanteuse et meneuse de revues notamment au Casino de Paris, elle popularisera des refrains de Serge Gainsbourg pendant de nombreuses années.

Comme ce "Elisa", version originale du futur tube de son auteur, extrait de la revue "Zizi je t'aime":


Mais son plus grand succès c'est "Mon Truc en Plumes" de Jean Constantin :


Elle sut également fredonner des airs de jazz, comme cette délicate "Croqueuse de Diamants" :


Des chansons à texte émaillent aussi son répertoire.
La preuve, le superbe "D'aventures en aventures" de Serge Lama :


Mais c'est la diva de la scène du Casino de Paris que le grand public risque de garder en mémoire.
"Jeu de quilles" :