vendredi 30 décembre 2011

Pastafarisme


Comment vous ne connaissez pas le Pastafarisme ? Bon, je vous explique :
En 2005, le comité pour l'Education de l'Etat du Kansas décide qu'il convient d'enseigner, conjointement à la théorie de l'évolution, celle du créationnisme (dite aussi "du dessein intelligent").
Un étudiant, diplômé en physique de l'Université d'Etat de l'Oregon,


Bobby Henderson, 24 ans, propose alors qu'on inculque également sa foi, le pastafarisme, qu'il vient de créer et la théorie de l'origine du Monde qu'elle soustend.
L'Univers a été créé par le Monstre en Spaghettis Volant, un soir de beuverie, ce qui explique son imperfection notoire.


Les premiers adeptes et apôtres de cette religion furent les pirates - dont la réputation fut ternie plus tard par les théologiens chrétiens qui se livrèrent à une campagne de désinformation abjecte à leur sujet. En effets, les pirates des origines étaient des êtres divins qui distribuaient des friandises aux enfants et passaient leur temps à explorer le monde en s'amusant.
La diminution de leur nombre est par ailleurs en directe relation avec le réchauffement climatique : pour preuve, la Corne de l'Afrique, qui voit une recrudescence du nombre des pirates, est une région où les émissions de gaz à effet de serre sont les plus faibles et partant, peu responsable de l'augmentation de la température moyenne du globe !


Le vendredi est le jour saint, et les prières se terminent par "Ramen" (du nom des nouilles toutes prêtes japonaises).
Les principales formules de bénédiction sont : "Puisse Son appendice nouillesque vous toucher" et "Que la Pâte soit avec vous".
Le Monstre de Spaghettis Volant n'a pas dicté de lois mais a diffusé une liste de recommandations - de "trucs que j'aimerais autant que vous ne fassiez pas" - et en échange de leur observance, il a promis le Paradis.

Le Monstre en Spaghettis Volant remet au capitaine Moÿse les tables des « trucs que j’aimerais autant que vous fassiez pas ».

Au Paradis pastafarien, il y a des usines high-tech, des volcans à bière et une fabrique de strip-teasers(/euses selon les goûts). A l'opposé, l'Enfer : même décor, mais les usines sont en grêve, la bière est éventée et les effeuilleurs sont porteurs de MST.
Côté fêtes religieuses, à la fin de l'année, on célèbre "Holiday" qui n'oblige à rien de particuliers.
L'important, c'est lors de la Pâque Juive (Passover en anglais) la fête de "Pastover" au cours de laquelle les adeptes mangent des plats de pâtes, de spaghettis particulièrement, accompagnés de boulettes de viandes..
Pendant "Ramendan" on ne jeûne pas, on mange des pâtes en s'échangeant des histoires sur le Monstre et comment chacun a été touché par "son appendice nouillesque"...

Enfin, tous les 19 septembre, les pastafariens se réunissent, habillés en pirates, pour célébrer leur Dieu.

Au printemps 2006, Bobby Henderson publie "L'Evangile du Monstre en Spaghettis Volant". il y presse les lecteurs d'essayer le pastafarisme pendant 30 jours et s'ils ne sont pas satisfaits, leur ancienne religion pourra les reprendre. Plus de 100 000 exemplaires ont été vendus à ce jour.

 Je suis le Monstre en Spaghetti Volant. Tu n'aduleras aucun autre monstre avant Moi (après ça va ; il faut juste te méfier). Le seul Monstre qui mérite adoration, c'est Moi ! Les autres monstres sont de faux monstres, indignes d'adoration.
Suggestions
1:1

Vous avez compris, comme le culte de la Licorne Rose Invisible, il s'agit d'une parodie destinée à mettre en lumière l'irrationalité de toute croyance et un  appel à la tolérance et à l'ouverture d'esprit.

Comme l'a si bien écrit, Justin Pope, d'Assiociated Press :
« Entre les lignes, l'objectif de la lettre était de montrer qu'il n'y a pas plus de bases scientifiques pour le dessein intelligent que pour l'idée selon laquelle une créature omnisciente faite de pâtes a créé l'univers. Si les partisans du dessein intelligent peuvent demander un temps d'enseignement égal dans les cours de sciences alors pourquoi pas les autres ? La seule solution raisonnable est de n'enseigner que la meilleure science disponible »

Méditons ensemble cette citation de Bobby Henderson :


"Je n'ai aucun problème avec la religion. Ce qui me dérange, c'est la religion se posant en tant que science. S'il existe un dieu et qu'il est intelligent alors je pense qu'il a un sens de l'humour".

jeudi 29 décembre 2011

Ivanovitch

Une des plus belles chansons composées par Julien Clerc, sur des paroles de Maurice Vallet, date déjà de 1968.
Quand on l'écoute, c'est comme un extrait de film : on ne sait pas ce qui précède ni ce qui suivra, mais pendant un instant on y est dans cette maison, dans un coin perdu de Saint Petersbourg, où un garçon revient et où la vie suspend son cours pour tourner autour de lui pendant 2'55".
La voix de Julien apporte la touche finale à la magie, le temps et l'espace abolis...
Et nous accueillons avec lui cet "Ivanovitch" mystérieux et fascinant :

video

mardi 27 décembre 2011

Le Président

L' Europe par ci, l'Europe par là...!
Depuis quelques mois, on ne parle que de ça !
L' Europe ! La politique ! La politique européenne de la France !

Réalisé en 1961, "Le Président" est un film de Henri Verneuil dont il signe le scénario avec Michel Audiard d'après un roman de Georges Simenon. Bien sûr Audiard cisèle les dialogues.
Cet "anar de droite", comme il se qualifiait lui même, livre aux spectateurs sa vision de la politique et balance une charge impitoyable contre les élus de la République par l'intermédiaire du Président Beaufort, incarné par un Jean Gabin plus vrai que nature.
Commençons par la séance de l'Assemblée où les députés doivent ou non accorder la confiance au gouvernement Beaufort sur un projet d'union douanière européenne. La parole est à l'opposition :

video

Et voici la réponse du Président du Conseil :

video


Ne me dites pas que ça ne vous rappelle rien ni personne...

lundi 26 décembre 2011

Royal de Luxe

Compagnie de spectacle de rue créée en 1979 par Jean-Luc Courcoult, Royal de Luxe est basée à Nantes depuis 1990.
Les créations fantastiques de la compagnie voyagent néanmoins à travers le Monde, au gré de manifestations et commémorations diverses : Chili, Islande, Japon, Russie, Allemagne...
Une des plus fameuses créations de Royal de Luxe est sans doute la Petite Géante qu'on peut voir ci après lors du défilé de 2009,

video

puis ses retrouvailles avec son oncle, le Scaphandrier,

video

video


La Compagnie a également inventé cette attraction unique pour visiter l'Ile de Nantes, zone culturelle aménagée sur les anciennes friches des Chantiers Navals,

video

samedi 24 décembre 2011

Christmas bells

En ce jour de Noël, un extrait de la comédie musicale mythique "Rent" de Jonathan Larson, "Christmas bells" par la troupe de la reprise de 2008 à Broadway :

video

vendredi 23 décembre 2011

James Tiptree Jr

En 1978, un roman stupéfie le petit monde de la SF et recueille toutes les louanges :
  "Par delà les murs du Monde".

Sur Terre, le docteur Daniel Dann est chargé de suivre les sujets du projet Polymère, tous des télépathes potentiels. Pendant ce temps, dans l'espace, un être gigantesque et tout-puissant détruit les systèmes solaires les uns après les autres, obéissant à un ordre dont il a oublié la provenance et la signification.
La planète Tyree va, à son tour, être anéantie. Ses habitants, les Tyrenni, cherchent désespérément un moyen de survivre, et tout particulièrement les Pères, chargés de porter et d'élever les enfants.
Ces trois espèces, si différentes, vont-elles parvenir à communiquer? Les Tyrenni échapperont-ils au Destructeur de mondes ?
 

Dans ce roman de science-fiction vertigineux, l'auteur parvient à nous faire ressentir l'altérité de ses personnages brisés, menacés d'extinction, tout en maintenant un suspense haletant.

Ce livre est signé de James Tiptree Jr, dont on ne sait pas grand chose, sinon qu'on lui doit quelques courts romans primés par les plus prestigieuses récompenses du genre.
Ce n'est que quelques mois plus tard qu'on apprendra qu'il s'agit du pseudonyme d' une femme !


Alice B.Sheldon, c'est son véritable nom, est née le 24 août 1915 et décédée le 19 mai 1987.
Après avoir parcouru l'Afrique avec ses parents, elle entre dans l'armée avec son mari (qu'elle épouse à 19 ans) et atteint le grande de major.
En 1955, elle décline l'offre d'entrer à la CIA et reprend ses études.
Elle passe un Bachelor of Art, puis un diplôme de psychologie expérimentale.
ce n'est qu'au début des années '70 qu'elle se met à l'écriture et la science fiction lui parait d'emblée son domaine de prédilection.

Une curiosité qui ne se résume absolument pas au genre de son auteur.
Un roman à découvrir absolument.

mercredi 21 décembre 2011

Without You

Certaines chansons deviennent des légendes.
Celle ci, "Without You", est plus que ça : c'est à la fois un hymne et une tragédie.
Crée en 1970 par Pete Ham et Tom Evans du groupe britannique Badfinger, cette évocation d'un amour perdu ne rencontre alors qu'un succès d'estime.

A l'origine, Pete Ham avait composé la musique et une partie du texte mais buttait sur le couplet.
 Un soir Tom Evans propose à Pete de l'aider à mettre en forme une idée de chanson. Pete, qui avait promis à sa fiancée de passer la soirée avec elle, tente de remettre ça à plus tard.
Mais la jeune femme l'en dissuade, prétextant que ça lui est égal s'il passe la nuit à écrire la chanson. C'est le regret qu'il lit dans son regard qui lui procure les vers qui lui manquaient pour sa chanson à lui.

Le titre-gimmic ne viendra qu'ensuite, quand Tom Evans, ayant rencontré la femme de sa vie, lui écrit une chanson où il déclare qu'il n'imagine pas une vie sans elle : les deux anecdotes fusionnent et ainsi nait "Without You" par Badfinger :

video

En 1971, Harry Nilsson, vedette reconnue grâce à "Everybody's talkin'" du film Macadam Cowboy, interprète la chanson dans un  gala, croyant qu'elle est...des Beatles !
Réalisant son erreur, il enregistre cette variation dans son album "Nilsson Schmilsson" en 1972.
C'est le triomphe international ! Numéro un dans plusieurs pays - en dehors des USA - la version de Nilsson devient LA référence.

video

Mais c'est là que l'histoire devient plus triste que la chanson.
En 1975, le groupe Badfinger décline. Les revenus de "Without You" ont été détournés par Polley, leur impresario.
Le 25 avril, Pete Ham, devenu dépressif, se pend dans son garage, accusant Polley de l'avoir conduit à cette extrémité.
Le groupe est dissous.
Tom Evans, après des tribulations judiciaires longues et complexes, récupère une partie des droits de la chanson-phare mais le 19 novembre 1983, après une dispute avec un ancien membre de Badfinger à propos des royalties, il se pend lui aussi.
Il laisse un mot expliquant qu'il part rejoindre Pete dont il n'a jamais accepté la mort.
Polley, exilé aux USA puis au Canada, vit toujours des revenus de "Without You" qu'il a cessé de re-verser à la mort des auteurs...!

180 versions de la chanson sont aujourd'hui répertoriées.
Paul McCartney en a dit un jour : "It is the killer song of all time".

mardi 20 décembre 2011

L'avion

Les nouveaux humoristes sont de qualité inégale, vous en conviendrez sans doute.

Cédric Ben Abdallah (dont je vous ai déjà parlé), accompagné d' Arnaud Tsamère, révélation télévisuelle, nous livrent leur version du pilotage d'un avion : un duo assez particulier qui laisse rêveur quant à notre sécurité...

video

dimanche 18 décembre 2011

Les Mâles

Ah les parfums Jean-Paul Gaultier...
Pour nous, les mecs !
Pour changer de la version hétéro qu'on voit sur les écrans en ce moment, une petite variante, assez gay :

video

samedi 17 décembre 2011

Chanson pour Marilyn

Bon, là je sais que je vais en choquer plus d'un. Tant pis.
Je n'ai jamais trouvé que Marilyn Monroe était une grande, ni même une bonne actrice.
Je n'ai même jamais estimé que c'était une belle femme. Moi, je la trouve plutôt vulgaire. mais, hein, chacun ses goûts !
Non, celle qui m'intéresse c'est Norma Jean Baker, la vraie personne, la gamine perdue, la femme pitoyable et par là, aimable voire admirable.
En 1963, Monsieur Claude Nougaro a composé ce touchant hommage, adressé aussi bien à la star qu'à la femme fragile.

video

Oui, elle valait plus que son image dénudée de papier glacé ! Une preuve ? Un de ses poèmes (en anglais, sorry !) :

I left my home of green rough wood,
A blue velvet couch.
I dream till now
A shiny dark bush
Just left of the door.

Down the walk
Clickity clack
As my doll in her carriage
Went over the cracks-
"We'll go far away."

Don't cry my doll
Don't cry
I hold you and rock you to sleep
Hush hush I'm pretending now
I'm not your mother who died.

Help Help
Help I feel life coming closer
When all I want is to die

Un autre ?

Life - 

I am of both your directions
Existing more with the cold frost
Strong as a cobweb in the wind
Hanging downward the most
Somehow remaining
Those beaded rays have the colors
I've seen in paintings - ah life
they have cheated you...

thinner than a cobweb's thread
sheerer than any-
but it did attach itself
and held fast in strong winds
and sindged by leaping hot fires
life - of which at singular times
I am of both your directions -
somehow I remain hanging downward the most
as both of your directions pull me.

jeudi 15 décembre 2011

La Foule Illuminée

L'art monumental décore nos rues et nos places de manière figurative ou pas.
Cet engagement de la puissance publique à soutenir l'expression artistique contemporaine peut parfois devenir l'incarnation symbolique d'une ville ou d'un pays.

Lors de ma visite dans la métropole québécoise en septembre 2002, je suis littéralement tombé en arrêt et en contemplation devant ce groupe sculptural, imaginée par l'artiste d'origine écossaise mais ayant vécu en France, Raymond Mason (Birmingham 1922 - Paris 2010).


Située au pied du building de la BNP, au 1981 avenue McGill College à Montréal, elle mesure 3,14m de haut, 8,60m de long et 3,20m de large.

Elle immortalise une foule dont les premiers rangs regardent devant eux, fascinés ou inquiets devant quelque chose que certains montrent du doigt. Au fur et à mesure que le regard se dirige vers l'arrière du groupe, les individus sont moins bien habillés et moins "civilisés", certains, nus, se battent même.
Métaphore de l'humanité dans son ensemble ou du combat intérieur de l'individu ? A vous de voir.
Personnellement j'y ai fait un pèlerinage à chacune de mes visites et ne m'en suis jamais lassé...


mercredi 14 décembre 2011

Dynamic tower

Cet homme va peut être marquer l'histoire de l'humanité.
Il s'appelle David Fisher, il est italien, né à Florence, où il a fait ses études.
D'architecture.
Il est l'auteur d'un concept révolutionnaire : la Tour Dynamique, dite aussi parfois "Da Vinci Tower".
Et ça ressemble à ça :

 Du moins le projet présenté.
 A Dubaï, qui s'y intéresse, ce sera ça : 420 m de haut, 80 étages.

Et à Moscou ceci :

Qu'a-t-elle de révolutionnaire cette tour dont on dit que ce sera la plus importante construction depuis les pyramides d'Egypte ?
Elle tourne et change de forme au fil des heures.
Chaque étage est pourvu d'une capacité de rotation autonome et indépendante, mue par des panneaux solaires et des turbines activées par le vent.
Toute l'énergie nécessaire pour faire tourner une section du bâtiment est propre ! Mieux : une seule tour peut en approvisionner dix autres !

Quel projet extraordinaire !
Et quel aménagement on pourrait concevoir...




La science fiction est arrivée dans notre quotidien !
Pourvu que la "crise" ne lui claque pas la porte au nez...

lundi 12 décembre 2011

Amarg Fusion

Bon, je ne vais pas faire semblant : je n'arrive pas à adhérer à la musique arabo-musulmane !
Question d'habitudes culturelles sans doute, car je pense avoir l'esprit ouvert à ce qui vient d'ailleurs.
Aussi, je suis plutôt content de vous proposer un morceau de Amarg Fusion, groupe marocain - d'Agadir précisément - qui réussit avec bonheur, et grand talent, à marier la tradition orientale avec le jazz-fusion.
Musique de tradition berbère jouée avec des instruments modernes occidentaux, voici "Iwighd Adar" :


video

dimanche 11 décembre 2011

Creepshow

Je ne suis pas a priori un fan inconditionnel des films ou des séries fantastiques qui mettent en scène des créatures inconnues et des esprits plus ou moins maléfiques.
Toutefois, la série "Creepshow", avatar d'un film éponyme de George Romero basé sur des nouvelles de Stephen King qui les a adaptées, propose quelques épisodes non dénués d'humour.
Témoin, cet épisode, "The Raft" : méfiez vous des lacs isolés pour vous baigner avec vos amis...

video

vendredi 9 décembre 2011

Lewis Trondheim

Contrairement à ce qu'on pense parfois, Lewis Trondheim est un dessinateur de bédé français !
Eh oui, il est né Laurent Chabosy, le 11 décembre 1964 à Fontainebleau (Seine et Marne).
Après s'être exercé dans divers fanzines, il révolutionne la bande dessinée avec son Lapinot et ses autres personnages anthropomorphes (certains disent zoomorphes) puis avec la série des "Petits Riens".
Cofondateur du Syndicat des Auteurs de Bande Dessinée, il développe une série animée "Les Aventures d'une Mouche" pour la télévision.
Si vous ne connaissez pas son oeuvre, voici quelques planches des "Petits Riens" :
















jeudi 8 décembre 2011

Desireless

D'autres l'appellent Claudie.
Claudie Fritsch-Mentrop, née le 25 décembre (et oui !) 1952 à Paris.
D'abord styliste elle se dirige vers la chanson en 1984, sans grand succès.
Ce n'est que deux ans plus tard, après une rencontre avec Jean-Michel Rivat, qu'elle cartonne avec son fameux "Voyage, voyage".

Certains incultes prétendent qu'elle n'a rien fait depuis ou à peu près.


Pour vous démontrer que Desireless continue une carrière éloignée certes des milieux branchés parisiens, mais plus qu'honorable, même à l'export, voici un titre de 2004, "Il est fragile" :

video

Et un extrait de son dernier opus, de 2011 - parfaitement ! - "L'expérience humaine"


video
Qu'on se le dise !

mardi 6 décembre 2011

A la pointe de l'épée...

Il n'y a pas que les rugbymen qui enlevent le maillot (et le short) pour un calendrier.
Quelques années en arrière (en 2006 précisément) les escrimeurs de l'Equipe de France ont sacrifié également au nu intégral pour présenter leurs voeux !
La preuve en images, dues au talent de Christian Lartillot :