jeudi 30 septembre 2010

Karambolage

Ce programme de 12 minutes diffusé à 20 heures le dimanche soir, sur Arte, depuis le 4 janvier 2004, a été conçu par Claire Doutriaux.

L'émission se consacre à présenter, sur un ton humoristique, ce qui rapproche et différencie les cultures allemande et française au travers de saynètes et animations qui vont des objets du quotidien à l' étymologie des mots en passant par les grands personnages et les mythes des deux peuples.

En fin d'émission, les téléspectateurs sont invités à deviner dans lequel des deux pays une séquence en plan fixe a été tourné. Un indice probant est à identifier et vaut à dix participants tirés au sort de recevoir un cadeau.

Un exemple d'intelligence et de rapprochement entre les nations...

mardi 28 septembre 2010

Bizarre, bizarre

Pendant mes dernières vacances, la dernière semaine d'août et la première de septembre, j'ai pu, avec mon ami Jean-Marc, découvrir d'une part le Vaucluse - grâce à la générosité de notre ami Vincent -, puis la ville de Nantes - toujours chez Vincent : ce garçon est partout - en faisant un détour par Anduze et Vulcania !
Je vous propose d'aller faire un tour par pour des photos dignes du magasine Géo sur ce périple.
Je vais me contenter de vous montrer quelques aspects insolites de ce voyage :





  




dimanche 26 septembre 2010

Like A Bridge...

...Over Troubled Water !

Mythique chanson de Paul Simon & Art Garfunkel, créée en 1969.

Une des plus grandes chansons du monde, un texte sobre et fort, à plusieurs niveaux de lecture - hymne à l'amitié ou à l'amour entre une homme et une femme ou d'un père pour sa fille - et une musique quasi symphonique qui emplit l'âme et le coeur !

J'ai choisi cet version sur scène, à Central Park, à New York, en 1981, parce que Art y a toujours cette voix qui a modelé la mélodie, avec cette sensibilité qui engendre l'émotion et en a fait ce moment de grâce éternel :


vendredi 24 septembre 2010

Avril


Ce film de Gérald Hustache-Mathieu, réalisé en 2005, n'est pas du genre qui provoque un désir irrépressible à la lecture du synopsis :
Une jeune fille, élevée dans un couvent, apprend à quelques jours de prononcer ses voeux perpétuels qu'elle a un frère jumeau et part à sa recherche...

Mais très vite on se prend d'affection pour cette jeune Avril, ainsi nommée car elle a été trouvée à la porte du couvent au mois d'avril.
On se demande pourquoi Soeur Bernadette semble si contrariée de la voir s'engager dans la vie monastique sans rien connaître du monde. Et surtout pourquoi elle trahit le secret de la congrégation en lui révélant qu'il y avait un petit garçon avec elle et que lui a été adopté par une famille, en Camargue.

On est curieux de savoir ce qu' Avril va découvrir dans son périple, comment elle va se colleter à la vie quotidienne laïque et qui est ce frère - David - qu'elle va découvrir...
Et, à la fin rentera-t-elle au couvent ?

Les jeunes comédiens - Sophie Quinton, Nicolas Duvauchelle, Clément Sibony et Richaud Valls - ont toute la fraîcheur qui convient pour donner corps à cette fable improbable mais traitée avec tant de sensibilité qu'elle devient réelle et l'émotion palpable.

Une bien jolie idée que cette histoire écrite par Gérald Hustache-Mathieu et qui nous dit que la foi peut être une bien belle chose si elle n'est pas imposée, et qu'elle se cache parfois dans des méandres bien étranges et inattendus...

mercredi 22 septembre 2010

Yahne Le Toumelin

Yahne Le Toumelin est moine bouddhiste et artiste peintre.
Née à paris en 1923, elle passe son enfance au Croisic.
Plus tard, elle fréquente André Breton et rencontre Kangyur Rinpoché qui l'initie au bouddhisme.
Amie de Pierre Soulages, elle se lance dans la peinture, se reconnaissant dans le mouvement lancé par Georges Mathieu, l'abstraction lyrique.
Elle est la mère de Mathieu Ricard, porte parole du Dalaï Lama en France, qu'elle eût avec Jean François Revel.

J'ai déjà présenté ici des artistes représentatifs de l'abstraction lyrique, qui reste, avec le surréalisme, mon courrant pictural préféré...

lundi 20 septembre 2010

Quand Vivaldi rencontre de Courson

Ou le contraire comme on voudra !

Je vous ai déjà parlé du compositeur et arrangeur Hugues de Courson pour sa ré-orchestration de Mozart sur des rythmes arabisants.
Quelques temps après, il a eu l'idée d'associer Antonio Vivaldi à la musique traditionnelle irlandaise.

On ouvre grand ses oreilles et on se régale...

dimanche 19 septembre 2010

Le plus bref ministère du Monde

Iles Fidji, 19 mai 2000 : le Premier Ministre Mahendra Chaudry,

en poste depuis exactement un an, réunit ses principaux ministres dans une annexe du Parlement pour préparer le prochain conseil officiel.
D'origine indienne, il est en butte à une certaine hostilité de la part des fidjiens de souche qui mènent une campagne de désinformation contre lui.
Soudain, l'homme d'affaire indigène George Speight,

à la tête d'une milice armée, prend d'assaut la résidence et prend les ministres en otage. Son but : rendre aux fidjiens d'origine polynésienne la maitrise du gouvernement.
Alerté le président de la République, Ratu Kamisese Mara,

voudrait pour résoudre la crise, prendre la direction du gouvernement à titre provisoire. Mais la Constitution impose que ce soit le Premier Ministre en exercice qui le lui demande.
Or, ce dernier en est incapable.
Le Président fait constater l'incapacité de Chaudry par le Président de la Cour Suprême, destitue le Premier Ministre et nomme à sa place Ratu Tevita Momoedonu, un de ses proches.

Ce dernier lui conseille de dissoudre le Parlement et de prendre les pleins pouvoirs puis démissionne quelques minutes après sa nomination.
Deux jours plus tard, le Commodore Franck Bainimarama 

fait enlever le Président Mara, l'emmène sur son navire amiral et le contraint à démissionner à son tour.
Il assume alors la direction de l'Etat et réussit à forcer Speight et ses hommes à se rendre sans effusion de sang.

Ainsi se termine un coup d'Etat rocambolesque, digne d'un film d'Hollywood, qui a vu un homme exercer la fonction de Premier Ministre pour le temps le plus bref de l'Histoire, tout juste une poignée de minutes !

samedi 18 septembre 2010

Ilarie Voronca

Poète roumain de langue française, né à Braïla le 31 décembre 1903, il se suicide le 4 avril 1946.

Le texte suivant semble résumer toute une vie et toute une oeuvre en quelques vers :


Rien n’obscurcira la beauté de ce monde
Les pleurs peuvent inonder toute la vision. La souffrance
 Peut enfoncer ses griffes dans ma gorge. Le regret,
L'amertume, peuvent élever leurs murailles de cendre,
La lâcheté, la haine, peuvent étendre leur nuit,
Rien n'obscurcira la beauté de ce monde.

Nulle défaite ne m'a été épargnée. J'ai connu
Le goût amer de la séparation. Et l'oubli de l'ami
Et les veilles auprès du mourant. Et le retour
Vide, du cimetière. Et le terrible regard de l'épouse
Abandonnée. Et l'âme enténébrée de l'étranger,
Mais rien n'obscurcira la beauté de ce monde.

Ah ! On voulait me mettre à l'épreuve, détourner
Mes yeux d'ici-bas. On se demandait : « Résistera-t-il ? »
Ce qui m'était cher m'était arraché. Et des voiles
Sombres, recouvraient les jardins à mon approche
La femme aimée tournait de loin sa face aveugle
Mais rien n'obscurcira la beauté de ce monde.

Je savais qu'en dessous il y avait des contours tendres,
La charrue dans le champ comme un soleil levant,
Félicité, rivière glacée, qui au printemps
S'éveille et les voix. chantent dans le marbre
En haut des promontoires flotte le pavillon du vent
Rien n'obscurcira la beauté de ce monde.

Allons ! Il faut tenir bon. Car on veut nous tromper,
Si l'on se donne au désarroi on est perdu.
Chaque tristesse est là pour couvrir un miracle.

Un rideau que l'on baisse sur le jour éclatant,
Rappelle-toi les douces rencontres, les serments,
Car rien n'obscurcira la beauté de ce monde.

Il faudra jeter bas le·masque de la douleur,
Et annoncer le temps de l’homme, la bonté,
Et les contrées du. rire et la quiétude
Joyeux ; nous .marcherons vers la dernière épreuve
Le front dans la clarté, libation de l'espoir,
Rien n'obscurcira la beauté de ce monde.

(Beauté de ce monde.1940.)

jeudi 16 septembre 2010

Concours Eurovision (30)

1989 : Italie


"Avrei voluto" par Ana Oxa et Fausto Leali
Paroles de Franco Ciani et Francesco Berlincioni, musique de Franco Fasano.

9ème sur 22 avec 56 points.
Un archétype de la chanson italienne, avec des voix puissantes et éraillées qui laissent transparaitre l'émotion...
Une bonne prestation Eurovision ou non !
A noter, Ana Oxa est d'origine albanaise , un peu comme si la France était représentée par une chanteuse algérienne...Mais qu'est ce que je raconte, moi ?

mardi 14 septembre 2010

Les Pauvres

Bon, d'accord, l'humour de Jean-Marie Bigard n'est pas toujours léger léger...!
Mais j'adore celui ci, petit chef d'oeuvre de politiquement incorrect comme je les aime !
C'est vrai quoi, la misère serait moins pénible s'il n'y avait plus de pauvres !


dimanche 12 septembre 2010

Richard Vantielcke

Ce photographe français est très discret sur lui même puisque sur son propre blogue, on ne trouve pas grand chose de sa biographie...

Respectons cette volonté de discrétion et admirons son oeuvre, poétique, onirique, souvent teintée d'humour, toujours très construite en dépit des apparences...

 

vendredi 10 septembre 2010

Le Danseur de Charleston

Chanson emblématique du répertoire de l'acteur et chanteur français Philippe Clay ( Philippe Mathevet, 1927-2007 ) à la fin des années 1950, ce "Danseur de Charleston" ( paroles et musique de Jean Pierre Moulin ) est représentatif du talent de son interprète, gouailleur, ironique et volontiers nostalgique.

jeudi 9 septembre 2010

Vive le mobile !

L'usage du "kit mains-libres" avec oreillettes discrètes, peut réserver des surprises à la personne accro à son téléphone portable...
La preuve ?
Ce dialogue savoureux, dans une piscine....

mardi 7 septembre 2010

Casablanca

Cette fois, je suis certain de surprendre les curieux qui me font l'amitié de surfer sur mon blogue...!

On reproche parfois à Broadway de manquer d'imagination en adaptant des films à succès pour monter des comédies musicales.

Et bien, l'adaptation qui suit n'est pas américaine mais a vu le jour en Turquie en 2007.

Et c'est Cenk Tashkan qui signe livret et lyrics, Ipek Kadilar Altiner compose la musique.

Atilgan Gümüs et Yesim Salkim sont les interprètes principaux - et remarquables - de cette oeuvre originale puisque personne n'avait auparavant osé s'attaquer à ce chef d'oeuvre du 7ème art...

"Son mavi"



"Son nefesimde"



"Usuyor musun"

dimanche 5 septembre 2010

I Love Lucy

I Love Lucy est une série télévisée américaine en 180 épisodes de 25 minutes, en noir et blanc, créée par Jess Openheimer, Madelyn Pugh et Bob Carroll Jr et diffusée entre le 15 octobre 1951 et le 6 mai 1957 sur le réseau CBS.

Elle met en scène les aventures de Lucy Ricardo qui meurt d'envie de faire partie du show business, mais son mari d'origine cubaine, Ricky, chef d'orchestre de variété, ne souhaite pas du tout, mais pas du tout, lui donner satisfaction !
A cette quête sans espoir, s'ajoute les relations au quotidien avec les voisins, Ethel et Fred Mertz qui sont aussi leurs meilleurs amis...et les propriétaires de l'immeuble !

Le quatuor de personnages a mis en évidence quatre comédiens d'exception qui ont fait le triomphe de la série et lancé le genre de la sitcom aux Etats-unis : Lucille Ball - Lucy -, Desi Arnaz - Ricky -, Vivian Vance - Ethel -, et William Frawley - Fred.

Lucille Ball et Desi Arnaz, époux à la ville, ont fondé pour produire ce show, la société Desilu qui produira plus tard Les Incorruptibles et Star Trek.

Lucy et Ethel tentent de gagner de l'argent de poche en travaillant dans une usine de conditionnement de chocolats :



Lucy a répondu à une annonce, évincé une comédienne et a pris sa place pour tourner un clip publicitaire pour un fortifiant :

vendredi 3 septembre 2010

Naked Rugby

On connait la domination néozélandaise dans le rugby à XV.

Chaque année, deux universités kiwis s'affrontent dans un match un peu particulier.
Qu'on en juge : les 30 joueurs sont...entièrement nus !

Seuls des marques et des numéros de couleurs sur le dos des acteurs du match permettent de différencier les équipes.


Ah le sport ! Surtout le sport de contact comme le rugby !

Quand tout le monde est à poil, ces contacts prennent en relief très spécial...sans sous entendu, bien sûr !

mercredi 1 septembre 2010

Hägär Dünor


Bande dessinée américaine créée en 1973 par Richard Browne, dit Dik Browne, sous le titre  
Hägär The Horrible, elle est publiée par strip pour le Journal de Mickey puis, au fil des ans, dans 1900 journaux de par le monde, dans 53 pays en 13 langues.
En 1988, Dik Browne prend sa retraite et laisse la plume à son fils Chris.

L'histoire est celle d'un chef viking qui se heurte aux aléas de la vie de famille qui contrarient parfois son existence de chef de guerre...