vendredi 30 avril 2010

Jardins japonais

Dans la culture japonaise, le jardin est plus qu'une étendue de verdure plus ou moins agencée...

C'est un endroit chargé de symboles, où la nature est maîtrisée, organisée et où chaque élément a sa justification métaphysique et exprime un sentiment, un besoin, une nécessité ou une harmonie cosmique...

Shokado

Saihouji kokadera

Momiji in Ginkaku-ji

Korakuen Okayama

Koishikawa Korakuen Engetsu-kyo

Keitakuen

Isuien Nandaimon

Daitokuji Zuihoin Zuihotei

Biodo in Uji

Toufuku-ji hojyo

jeudi 29 avril 2010

O les beaux jours...

Oeuvre emblématique de Samuel Beckett, avec "En attendant Godot",
cette pièce en deux actes présente le long monologue de Winnie, d'abord enfouie dans le sable jusqu'à la taille puis, dans l'acte II, jusqu'au cou, qui livre au spectateur ses considérations triviales ou poétiques sur l'existence, l'amour, le temps qui passe.

Créée par Madeleine Renaud dans une mise en scène de son mari, Jean-Louis Barrault,
elle a été mainte fois reprise.

Voici deux extraits avec des interprètes différentes :

video

video

mercredi 28 avril 2010

Mon village du bout du monde

Adaptée d'une ballade traditionnelle américaine par son interprète, avec la complicité de Pierre Delanoë, voici une vignette à contre courant du répertoire habituel de Joe Dassin.

Dans cette chanson, crée en 1969 alors qu'il est au sommet de sa gloire, sa voix solide porte ce texte mélancolique avec la douceur qui convient et les plaintes de l'harmonica rehaussent cette oeuvre, toute en émotion contenue.

Un genre de road-song qui met le doigt sur la fragilité de la destiné humaine et les caprices du hasard...

video

mardi 27 avril 2010

Max Szoc

Vous l'avez sans doute remarqué, j'aime bien la peinture surréaliste.

Ce peintre polonais, Max Szoc, est né en 1937 à Jaroslaw.
Poète et scénographe, il se fit reconnaitre comme peintre à partir de son exil en Belgique où il est mort en 1983.

"Dream in a drop of water"

"Hidden future"

"Holyday is over"

"Giordano Bruno"

"Icarus I"

"Deus Paludis"

"Prometeus"

"Torrey Canion"

"Asphyxia"

"Icarus II"


lundi 26 avril 2010

"Qui va m'aimer ?"

En 1999, Canal + a diffusé cette série de Jérôme Deschamps et Macha Makeieff directement dérivée des fameux "Deschiens".

On y retrouve François Morel, Bruno Lochet, Yolande Moreau, Olivier Saladin, Philippe Duquesne, Atmen Kelif et Olivier Broche.

Les personnages y sont encore plus saugrenus et improbables que jamais...

La musique de Philippe Rouèche parachève de rendre ce tableau de la vie quotidienne d'un groupe d'amis encore plus décalé.

video

video

video

dimanche 25 avril 2010

Beau Dommage

Beau Dommage est un groupe québécois, composé de Pierre Bertrand, Marie-Michèle Desrosiers, Réal Desrosiers, Michel Hinton, Pierre Huet, Robert Léger et Michel Rivard.

Formé en 1974, il se dissout en 1978.
Il se reforme épisodiquement en 1984, 1992 et 1994.

Leur plus grand succès est La complainte du phoque en Alaska sorti en 1974.

Interprète de l'état d'esprit de la jeunesse québécoise des années 70-80, le répertoire du groupe allie nostalgie, tendresse, révolte et désillusion. L'amour aussi, bien sûr et l'humour, beaucoup !
En témoignent les deux titres suivants :

23 Décembre

video

Ginette

video

samedi 24 avril 2010

Les Galaxiales


Michel Demuth était un écrivain français qui a traduit dans notre langue des ouvrages fondamentaux de la SF : 2001, l'Odyssée de l'Espace d'Arthur Clarke; Etoiles, Garde à vous ! de Robert Heinlein (qui deviendra au cinéma "Starship Troopers") et surtout, l'admirable adaptation de Dune et du Messie de Dune de Frank Herbert !

Novelliste de grand talent, il s'était lancé dans la création d'une histoire du futur "Les Galaxiales" et 1978 et 1979.
Il n'a, hélas, jamais terminé cette saga ni publié LE livre que tous ses admirateurs attendaient...
Il est mort en 2006 à l'âge de 67 ans.

2020 : Le «chaos américain». Au sortir des deux guerres, l'Europe est néo-socialiste. Des vaisseaux mus par la lumière partent pour les étoiles.
2060 : Les royalistes prennent le pouvoir en France.

2075 : La Sainte Église de l'Expansion supplante le Vatican et prêche le triomphe de l'homme sur le Temps et l'Espace par la grâce de la Transmission instantanée.

2080 : Vénus devient une planète indépendante après la bataille de la Grande-Neige... Des hommes connaissent des symbioses bizarres, sur un monde appelé Aphrodite sous les rayons de Sirius.

2095 : L' Europe entre en guerre avec l'Empire du Pacifique.


Telle est l'histoire de ce futur dans lequel nous venons d'entrer et qui conduira l'homme à la transfiguration et à l'oubli.


2120. L' Eglise de l'Expansion, maîtresse de la Transmission instantanée, redécouvre les chemins de l'Enfer.
2135. La Terre, assiégée par les forces de Mars, n'est plus qu'un champ de bataille. Dans les labyrinthes de Castelgéa, les derniers partisans résistent...
2170. Sur un monde appelé Miage, les hommes affrontent le redoutable, le grotesque Oiseau Boum-Boum.

2180. Aux confins de l'univers, dans le ciel d'Alpharel de la Croix du Sud, la civilisation des Iles aériennes est à son apogée de bonheur et de liberté.
2185. Après la terrible Maladie d'Adam, il ne reste que quelques milliers d'hommes sur la Terre ravagée par la famine. Les femmes règnent ; dans la haine du passé et le souvenir amer de l'abondance.


Voici le deuxième tome de l'histoire du futur, la traversée sombre et folle du XXIIe siècle…


Michel Demuth et ses Galaxiales : à découvrir d'urgence !

vendredi 23 avril 2010

Butterfly Lovers

Une très belle histoire d'amour que cette légende chinoise :

A l'époque de la dynastie Jin, Zhu Yingtaï, une jeune noble, unique fille de neufs enfants, convainc son père, Zhejiang, de l'envoyer dans une école militaire déguisée en garçon.
La-bas, elle se lie d'amitié avec Liang Shanbo qui ne soupçonne rien de la véritable identité de Zhu.
Les sentiments entre les deux jeunes gens se développent bien que Liang ne relève aucun des indices que lui distille la jeune femme.
Zhu est rappelée auprès de son père. Liang l'accompagne une partie du chemin puis les jeunes gens se séparent.
Zhejiang annonce à sa fille qu'elle doit épouser un vieux notable de son village.
Désespérée, Zhu doit s'incliner.
Pendant ce temps, Liang, qui a terminé ses études et obtenu un poste de juge, apprend la nouvelle et donc la vérité sur son "ami".
Il tombe malade et meurt rapidement.
Sur le chemin de son mariage, Zhu aperçoit l'enterrement de Liang : elle demande à pouvoir lui présenter ses respects. Avançant devant la tombe pas encore refermée, elle se précipite dans la fosse.
Après quelques instants, deux papillons s'envolent dans le ciel : les deux amants sont enfin réunis, pour l'éternité...


Huang Wei Wen, He Yun Shi et Qing Shan Da Le Dui ont adapté l'histoire en comédie musicale :

video

Le cinéaste Tsui Hark en a fait un film :

video

samedi 17 avril 2010

Au naturel

Un petit retour en arrière dans les '80 pour admirer ces adeptes de l'aérobic visiblement nostalgiques de la Grèce antique...

video

jeudi 15 avril 2010

Le Décalogue

Le Décalogue est une saga dessinée imaginée par le scénariste par Frank Giroud et publié entre 2001 et 2003.


Pour réaliser les 10 volumes de la série il a fait appel à 10 dessinateurs différents.
Cette disposition, unique en son genre, en France tout au moins, a pu dérouter certains lecteurs.
Toutefois, les fans de cette suite devenue culte apprécient cette multiplicité des graphismes, chacun incarnant une époque particulière.

Un livre étrange appelé Nahik semble conjurer le mauvais sort pour celui qui le détient.
Ce livre décrit l'existence d'un nouveau Décalogue religieux qui aurait été dicté par le prophète Mahomet et qui remettrait en cause les fondements mêmes de l'Islam, et mettrait un terme aux interprétations les plus violentes du Coran.
Qui est ce mystérieux "Alan D." dont le nom figure sur Nahik ?
Ce Décalogue est-il authentique ?
Et qui est ce Fernand Desnouettes dont les aquarelles reproduisent si précisément une mystérieuse omoplate de chameau sur lequel est gravé le Décalogue ?


L'autre originalité, c'est la remontée chronologique de l'histoire : elle débute en 2001 en Ecosse et se termine en 622 à Medine.

Chaque épisode est axé sur un aspect spécifique de la nature humaine et contribue à éclairer la quête mystique sans en être prisonnier. Ils sont d'ailleurs lisibles indépendament les uns des autres et ne se succèdent pas exactement, de larges ellipses ne sont comblées que dans un 11ème volume paru en 2003.

Plus qu'une suite feuilletonnante, Le Décalogue est une oeuvre littéraire à part entière qui fait réfléchir le lecteur sur les origines des religions et les conséquences de leurs messages.

1- Le Manuscrit
2- La Fatwa3- Le Météore
4- Le Serment5- Le Vengeur6- L'Echange
7- Les Conjurés
8- Nahik
9- Le Papyrus de Kom-Ombo
10- La Dernière Sourate

mercredi 14 avril 2010

L'autre Serge

Serge Reggiani était un acteur et chanteur français, né en 1922 à Reggio d'Emilia et mort à Paris en 2004.

Le but de cet article n'est pas de faire la biographie de cet immense artiste mais de vous faire découvrir - peut-être - cette jolie chanson, composée par Jacques Datin sur un texte de Jean-Loup Dabadie, dédiée à son plus jeune fils, Simon :

"Les Mensonges d'un Père à son Fils"

video

lundi 12 avril 2010

Entretien d'Embauche

Je ne sais pas si vous avez regardé dernièrement "Le Jeu de la Mort" sur France 2...

Voici un extrait d'une pièce de Harold Pinter qui semble appliquer le principe de ce "jeu" à l'univers impitoyable de Pôle Emploi...

Mise en scène par Nora Boublil, il est interprété par Marina Lahitte-Loustan et Majid Ouache :

video

dimanche 11 avril 2010

Wicked

Le Magicien d'Oz (The Wonderful Wizard of Oz) est un roman de Lyman Frank Baum à partir de 1900.

Une petite fille du nom de « Dorothée », qui habite au Kansas, est enlevée avec sa maison par une tornade et transportée dans un pays merveilleux du nom d'Oz. La maison tombe sur la tête de la méchante sorcière de l'Est et la tue sur le coup ; Dorothée récupère les souliers d'argent de la sorcière. Pour trouver un moyen de rentrer au Kansas, la gentille sorcière du Nord lui conseille de demander au grand et puissant magicien d'Oz, qui habite dans la cité d'Émeraude. Pour s'y rendre il faut suivre une route de brique jaune. En chemin, Dorothée rencontre un épouvantail qui se plaint de ne pas avoir de cerveau, un bûcheron en fer blanc qui se plaint de ne pas avoir de cœur, et un lion qui se plaint de manquer de courage. Suivant Dorothée, tous trois se rendent auprès du magicien pour lui demander de leur donner ce qu'il leur manque. Le magicien y consent, à condition qu'ils éliminent la méchante sorcière de l'Ouest. Dorothée y parvient, en jetant un seau d'eau sur la sorcière, ce qui la fait fondre. Mais le magicien se trouve être un imposteur. Il parvient tout de même à convaincre l'épouvantail, au bûcheron et au lion que ce qu'il leur manque ils l'ont en eux. Pour ramener Dorothée au Kansas, il construit un ballon, mais le ballon s'envole avec le magicien et sans Dorothée. En fin de compte, Dorothée peut rentrer chez elle grâce à l'aide de la gentille sorcière du Sud, qui lui apprend que les souliers d'argent pouvaient l'aider : il lui suffit de claquer trois fois des talons et d'exprimer un souhait.

Ce qu'on ne sait pas forcement, c'est que ce livre pour enfants - ou présenté souvent comme tel - est en réalité un livre politique qui traite de la situation économique des Etats-Unis de la fin du XIXème siècle.

Entre 1883 et 1897, à la fin du Gilded Age, il y eut aux États-Unis une dépression. Les agriculteurs de l'Ouest s'endettèrent lourdement.
L'étalon-or avait alors cours et certains économistes préconisaient d'utiliser également l'argent. Cela aurait permis d'augmenter la quantité de monnaie, aurait entraîné l'inflation et réduit le poids réel de l'endettement des agriculteurs. Cette question fut cruciale lors de l'élection présidentielle de 1896.
William Jennings Bryan attaqua alors l'étalon-or. Mais ce fut William McKinley, républicain et défenseur de l'étalon-or qui devint Président.

Les personnages du livre symbolisent divers figures ou évènements de l'époque.

  • Dorothée : l'Américain moyen
  • Toto : le parti prohibitionniste (son surnom était Teetotaler)
  • Le bûcheron en fer blanc : les ouvriers
  • L'épouvantail : les agriculteurs
  • Le lion peureux : William Jennings Bryan
  • Les Croquignons : les habitants de la côte Est
  • Le magicien : Marcus Hanna, leader du Parti républicain
  • La sorcière de l'Ouest : William McKinley
  • La sorcière de l'Est : Grover Cleveland, Président démocrate jusqu'en 1896, qui fut battu par William Jennings Bryan aux élections primaires
  • La tornade : la dépression
  • Oz : l'once (unité de poids des métaux précieux "troy ounce").
  • Les souliers d'argent : l'argent qui permettra, en touchant le chemin doré, de revenir au double étalon or - argent.
Cet ouvrage sera adapté au cinéma par Victor Fleming en 1939 avec l'inoubliable Judy Garland :

video

Wicked: The Life and Times of the Wicked Witch of the West, est le premier roman de Gregory Maguire sur l'univers d'Oz.

La vision donnée du pays d'Oz et de ses habitants change radicalement le regard et le jugement sur les personnages, tels qu'ils étaient présentés dans les romans originaux.

La Méchante Sorcière de l'Est est-elle aussi méchante que ça ? Celle du Sud aussi gentille qu'on a toujours voulu nous le faire croire ?

Gregory Maguire présente Elfaba comme la fille naturelle du Magicien d'Oz, persécutée pendant son enfance et ses études à l'Université de Shiz par les autres jeunes, dont Glinda qui deviendra la Gentille Sorcière du Sud. Elfaba et son chevalier servant, le Prince Fiyero, découvrent que le Magicien d'Oz est un imposteur et un tyran. Ils entreprennent de fomenter une révolte populaire, mais l'union de Glinda et de quelques notables magiciens les arrête. Les forces spéciales du Magicien assassinent Fiyero et Elfaba est capturée et mise à mort dans l'enthousiasme de la foule manipulée par Glinda. Bien qu'elle regrette - au moins en apparence - que son action ait conduit à une telle extrémité, Glinda persiste à présenter son ex room-mate d'Université comme l'incarnation du Mal.

Ce roman, plus qu'une préquelle, est une réflexion sur la vision que donne pour l'Histoire, le vainqueur d'une confrontation de son adversaire malheureux. La manipulation ne cesse pas avec la victoire.

Stephen Schwartz, un des grands créateurs de musical américains, a fait de ce roman le script d'un show sur Broadway en 2003 avec Idina Menzel et Kristin Chenoweth :

video

samedi 10 avril 2010

Le Sacre du Printemps

Le Sacre du Printemps, sous titré "Tableaux de la Russie païenne en deux parties", a été composé par Igor Stravinski (1882-1971) en 1913 pour les Ballets Russes de Serge de Diaghilev et chorégraphié par Vaslav Nijinski .


Voici quatre versions de cette oeuvre qui fit tant scandale à sa création, mais qui est devenue un classique du ballet contemporain.

Abel Cruz dos Santos

video

Heddy Maalem

video

Johannes Wieland

video

et bien sûr Maurice Béjart

video

jeudi 8 avril 2010

Belphégor

Plus que d'une série, je vais vous parler d'une pure légende de la télévision.

Belphégor, ou le Fantôme du Louvre, est une roman télévisuel écrit et réalisé par Claude Barma d'après un livre d'Arthur Bernède.

Quatre épisodes de 70 minutes chacun, diffusés en mars 1965, retracent, outre une intrigue policière haletante, la vie quotidienne des français des années 60 et dressent un portrait du Paris de l'époque.

L'histoire ?
Le Département Egyptologie du Musée du Louvre est hanté par un mystérieux visiteur, vêtu de noir. Plusieurs victimes sont déjà à déplorer quand André Bellegarde, un jeune étudiant en journalisme, s'attèle à l'enquête.

Les rebondissements sont nombreux et le mystère s'épaissit sans cesse jusqu'à l'ultime épisode qui évite l'écueil du fantastique bien que l'histoire flirte avec l'ésotérisme.

Certes, Belphégor a été diffusé sur la chaîne quasi unique de l'ORTF - la Deuxième chaîne n'avait que 6 mois et des programmes très limitées - mais chaque "époque" alimentait grandement les conversations de la population, toutes catégories sociales confondues : "Mais qui se cache sous le masque du fantôme du Louvre ?"

Des acteurs de très grande qualité et une mise en scène soignée et précise en ont fait un objet télévisé culte.

video

mercredi 7 avril 2010

Outremer

C'est de très loin ma chanson préférée de Bernard Lavilliers !

C'est le type même de chanson que je pourrais écouter en boucle, moi qui ne fait jamais ça !

Plus qu'un texte c'est un poème que signe là le bon Bernard...
Et c'est aussi l'occasion de rendre hommage à un garçon au talent injustement méconnu,

Sebastian Santa Maria.

Né à Santiago du Chili en 1959, il s'installe en Suisse à 17 ans.

(photo: Manuela Vallelian)
Pianiste de jazz, il se lance dans la variété en composant pour Isabelle Adjani, Catherine Lara et Bernard Lavilliers ("On the road again", "Nuit Magique" c'est lui aussi !).

(photo: Manuela Vallelian)
Auteur de 5 albums de jazz avec un groupe constitué autour de François Lindemann, de 3 disques solo, avant de conquérir enfin la gloire, il succombe à une adrénoleucodystrophie en 1996.

video

mardi 6 avril 2010

Ricardo Bofill

Ricardo Bofill est un architecte catalan né en 1939 à Barcelone.

Il est célèbre en France pour ses contributions à la création de plusieurs villes nouvelles : Noisy le Grand- Marne la Vallée

Montigny le Bretonneux,

le quartier Antigone de Montpellier...

Dans son pays d'origine, on compte également plusieurs de ses oeuvres,

ainsi qu'aux Etats-Unis.